L’argent colloïdal : 3 choses à savoir sur ce remède qui traverse les âges

L’argent colloïdal : 3 choses à savoir sur ce remède qui traverse les âges

Bien que l’argent colloidal existe depuis plusieurs décennies, il n’est pas véritablement connu de nos jours. Pour vous, ce contenu permettra d’en savoir un peu plus sur ce curieux remède.

L’argent colloïdal : c’est quoi ?

L’argent colloïdal est une forme d’antibiotique dont l’utilisation remonte au XXe siècle. Pour en produire, il faut diluer des particules extrêmement fines d’argent dans une eau propre. L’argent a longtemps été considéré comme efficace dans la lutte contre les bactéries et autres germes.

À une époque où les antibiotiques de synthèse n’existaient pas encore, il fallait trouver un moyen plus abouti pour introduire l’argent dans le corps. C’est là qu’est né l’argent colloïdal. Il avait un double avantage : purifier l’eau et éliminer les agents parasites dans l’organisme.

Où et comment se prend-il ?

Pour l’acheter, vous devez en commander en ligne ou l’acheter auprès d’établissements dédiés aux produits naturels. Les pharmacies n’en procurent pas. Étant sous forme liquide, l’argent colloïdal peut être administré selon le soin. Ainsi, il est appliqué localement, administré en gouttes ou vaporisé en fonction du cas. Il arrive aussi que certains l’emploient par voie interne.

L’argent colloïdal : solution miraculeuse ?

Ce qui avantage ce remède naturel, c’est que sa réputation de tueur de bactéries fait de lui un bon moyen de guérir plusieurs maux. Ainsi, l’argent colloïdal peut être utilisé pour éliminer les divers microbes et même pour cicatriser des plaies. Ses vertus étaient si nombreuses qu’il était presque considéré comme l’antibiotique par excellence.

Cependant, l’argent colloïdal peut présenter de nombreux risques. Puisqu’il peut être produit par n’importe qui disposant des moyens nécessaires, la concentration peut fortement varier. Or, une prise exagérée de forte concentration peut entraîner l’argyrie, un mal qui fait que peau tend entre le bleu et le gris. Cette coloration vous suivra toute votre vie, car il n’y a aucun traitement. La France a d’ailleurs prohibé le traitement par voie interne, et l’Union Européenne a quant à elle interdit le commerce de compléments en contenant.

En tout état de cause, il est toujours préférable de demander un avis médical, plutôt que d’opter pour une automédication.

Voilà ! Vous en savez désormais beaucoup plus sur l’argent colloïdal et tout ce qui s’y rapporte. Pour ce qui est de l’essayer ou non, le choix vous revient.